Cartographie des compétences

Digital learning

Publié le

16

December

2022

December 16, 2022

Quels sont les enjeux de la cartographie des compétences ?

La cartographie de compétences, ça vous parle ? Définition, intérêt et impact, maximisez cet outil en explorant ses enjeux.

Publié par

Team Edflex

Team Edflex

Last modification

Dernière modification

19

June

2024

June 19, 2024

Partager l'article

icon linkedinicon facebook

Newsletter

Ressources associées

Cartographie des compétences

Top 100 compétences incontournables

Télécharger le guide

Dans le podcast Les métiers en 2030, Alexis Eidelman du Dares (la Direction de l’Animation de la Recherche, des Études et des Statistiques) et Cécile Jolly de France Stratégie évoquent le paysage des métiers à l’avenir. Leurs propos sont sans équivoque : “une génération de baby-boomers part en retraite d’ici 10 ans. Ce sont les corps les plus nombreux sur le marché du travail. Nous avons également mesuré l’impact des changements de métier. C’est un phénomène qui a pris de l’ampleur : reconversion, évolution de carrière…”.

Des propos soutenus par Pôle Emploi, qui affirme que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. Toute entreprise a donc intérêt à préparer le terrain de l’avenir et du développement des compétences. Et celui-ci peut être construit grâce à la cartographie des compétences. Suivez le guide !

Cartographie des compétences définition

Cartographie de compétences, mapping de compétences, référentiel de compétences… 🤔 Si vous travaillez dans le milieu RH ou du management, ces expressions ne doivent pas vous être étrangères.

Pour mieux comprendre ce qu’est la cartographie de compétences, voici ce qu’en dit le professionnel Napta : “Une cartographie de compétences est une photographie à un instant T de l’ensemble des compétences de l’entreprise. Elle permet de déterminer les savoirs, savoir-faire et savoir-être de chaque collaborateur. Cette cartographie s’appuie sur une liste de compétences préétablie par la structure, que l’on appelle référentiel de compétences.”

La cartographie de compétences se construit autour de trois piliers :

  1. Le savoir : les techniques apprises sur les bancs de l’école. Vous l’avez deviné, ce sont les fameux hard skills.
  2. Le savoir-être : les techniques liées à sa personnalité, une aptitude naturelle. Ce sont tout simplement les soft skills.
  3. Le savoir-faire : les connaissances et les compétences acquises grâce à l'expérience professionnelle, via une formation professionnelle, etc. durant son parcours professionnel.

{{cta-referentiel-de-competences="/cta"}}

L’ensemble de ces savoirs sont généralement détaillés dans le bilan de compétences du collaborateur lors de son entretien annuel. Ce document étaye ainsi le parcours professionnel du salarié et ses envies pour son évolution professionnelle et pour monter en compétences. Le responsable des ressources humaines a généralement pour tâche de vérifier si le profil répond aux besoins de l’entreprise, et si ce n’est pas le cas, de lancer une phase de recrutement massive.

Une cartographie des compétences complète contient non seulement les compétences métiers, mais aussi les compétences transversales et les compétences techniques de chaque collaborateur au-delà du spectre de leur activité. Celle-ci permet donc une bonne gestion des besoins en ressources.

Attention néanmoins à ne pas confondre la cartographie de compétences, avec celle des métiers et des emplois !

Cartographie des métiers

La cartographie des métiers dresse sous forme de graphique les métiers existants dans l’entreprise et tenus par des employés réels. L’objectif est d’ajouter à ce graphique les métiers inexistants à ce jour, afin d’établir les besoins en compétences.

La gestion des ressources humaines (RH) et des managers peuvent ainsi plus facilement déterminer l’évolution des métiers actuels. Il n’est pas rare de comparer la cartographie des métiers à celles des compétences dans le cadre d’une promotion (mobilité interne), d’un plan d’évolution de carrière, o encore de créer des fiches de poste en créant un référentiel des métiers. Ce référentiel métier est indispensable pour ne pas sous ou sur-recruter sur des métiers similaires, en anticipant les besoins de l’entreprise au plus près de la réalité.

Cartographie des emplois

Les cartographie des emplois permet selon l'Afnor de “représenter graphiquement les passerelles entre les emplois d'une entreprise. Elle se présente sous la forme d'un graphique montrant de façon synoptique et synthétique des informations concernant les emplois”.

Le mapping des emplois indique si les compétences actuelles sont suffisantes ou que vous devez construire des compétences. Elle est donc idéale pour établir les mesures d’accompagnement, anticiper les besoins par rapport au projet d’entreprise et dresser le plan d’actions à mener. C’est d’ailleurs un bon moyen d’aligner sa stratégie de formation aux priorités business de l’entreprise. La cartographie des métiers est souvent présentée lors de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

Comment faire une cartographie des compétences ?

Réaliser une cartographie de compétences est un chemin de longue haleine. Vous devez composer avec les données sur les compétences détenues par vos collaborateurs : sont-elles à jour en temps réel ? Avez-vous établi les compétences nécessaires ?

Le plus simple est de disposer d’un logiciel de gestion des compétences si vous êtes une entreprise de plus de 50 collaborateurs. En effet, vous vous rendrez compte que le croisement des données est rapidement complexe. Entre les compétences des salariés globales, les compétences individuelles, les compétences en interne et externe, la comparaison des emplois, des compétences, des talents, etc. Vous risquez de vous noyer dans un flux de données.

Si votre entreprise est encore à la taille de la start-up, le plus simple est de débuter par un fichier Excel. Il est facile de noter les compétences en interne des collaborateurs, créer les référentiels, souligner les compétences requises... Il faudra néanmoins faire preuve de rigueur et mettre à jour régulièrement les données sur l’évaluation des compétences annuelle, pour ne pas travailler avec des données erronées.

Notre recommandation ! La formation professionnelle continue permet d’apprendre facilement à créer une cartographie des compétences. Vous apprenez ainsi à mieux classer les compétences et à les mettre en parallèle des résultats attendus : gestion des ressources, gestion prévisionnelle des compétences, besoins de formation, identification des compétences clés, métiers et compétences à développer en entreprise… De plus, vous mesurez mieux le taux d’employabilité actuel et anticipez l’évolution des métiers. La formation débouche sur les techniques pour lancer un plan de développement des compétences ou de recrutement cohérent.

Le mapping de compétences : 3 enjeux principaux

Les enjeux d’une cartographie de compétences sont multiples : organiser les compétences et les ressources, mettre en avant les bonnes compétences pour gérer sa politique RH, définir un plan de formation, recruter les bons profils, etc. Si nous devions faire le point, 3 enjeux principaux ressortent concernant le management des compétences en entreprise :

1. Faire le point sur les compétences dans l’entreprise…. Et celles à acquérir !

Dès lors que vous identifiez les compétences des collaborateurs, vous déterminez mieux le type de management par les compétences à mener. Les compétences existantes chez vos collaborateurs sont des compétences disponibles, qui peuvent être transmises facilement.

En cartographiant les compétences des collaborateurs, vous avez des données opérationnelles pour lancer des plans de formation internes, ou créer des fiches de poste pertinentes pour votre recrutement.

En anticipant les besoins futurs en compétences, vous gagnez du temps et vous pouvez vous focaliser également sur d’autres missions capitales. Que vous soyez employeur, manager ou RH, vous pouvez par exemple vous concentrer à développer l’organisation au travail de chaque salarié, prévoir les rendez-vous avec les partenaires sociaux autour du dialogue social, créer un parcours de formation cohérent, faire le point sur les entretiens annuels, etc.

2. Mettre en place les plans d’évolution de carrière de ses collaborateurs

Le suivi des carrières est capital pour que les collaborateurs se sentent intégrés dans l’entreprise. Mettre en place des formations permet d’intégrer l’environnement de travail au développement de carrière.

La cartographie des compétences fait donc le point :

  • sur la montée des compétences
  • les qualifications nécessaires pour gérer les équipes
  • le listing d’un langage commun dans l’entreprise
  • le ciblage des talents à recruter.

En conséquence, il devient plus facile pour le DRH de prévoir un plan de mobilité professionnelle, soit de gérer les carrières et les opportunités. Le pôle RH a tout intérêt à assurer l'identification des compétences, de prendre en compte les compétences rares et d’adapter les compétences dans sa politique de formation. En mettant en place des actions RH concrètes, les collaborateurs se sentent impliqués par la politique de formation de l’entreprise.

3. Assurer la rétention des talents de l’entreprise

Enfin, le rôle des RH est d’identifier les mentors, ainsi que les talents d’entreprise - ceux possédant des aptitudes exceptionnelles pour gérer leur poste. Ainsi, en leur proposant des plans de carrière concrets, vous limitez le risque de voir vos managers et talents quitter l’entreprise. De même, actualiser les compétences de vos collaborateurs, permet de maintenir vos talents dans l'entreprise.

Anticiper les mutations économiques permettent de limiter le turn-over de certains pôles. La valorisation des profils est nécessaire pour adapter les compétences et proposer un projet professionnel qui dynamise le travail du collaborateur.

Une cartographie des compétences, c’est bien plus qu’une simple carte

Se lancer dans la création d’une cartographie des compétences ne s’improvise pas. Le résultat de la cartographie sert bien plus qu’à dresser un simple portrait temporel des compétences des collaborateurs. Il s’agit avant tout d’anticiper les besoins futurs en compétences, d’identifier les nouvelles compétences et celles nécessaires, mesurer les écarts de compétences entre les collaborateurs, etc. En vue d’établir la nouvelle stratégie de l’entreprise entre formation et recrutement.

Et si c'était le moment de remettre en place un trombinoscope au sein de votre entreprise ? On vous dit tout sur cet outil RH trop souvent délaissé !

{{cta-offres-v2="/cta"}}

Team Edflex

Team Edflex

-

Les plumes de l’équipe

icon facebookicon linkedin

La formation en ligne ? Ça nous connait ! Toute l’équipe rassemble l’expertise, la créativité et la fraîcheur nécessaires pour analyser les tendances de formation, et les enjeux RH qui y sont liés.

#FAQ

Et vous vous demandez...

Qu'est-ce que la cartographie des compétences et pourquoi est-elle essentielle pour les entreprises ?
arrow faqline faq
La cartographie des compétences est un outil de gestion RH important qui permet de dresser un état des lieux des compétences des collaborateurs. Elle aide les entreprises à identifier les compétences clés et à adapter leurs ressources humaines aux besoins opérationnels et stratégiques. En intégrant cette démarche de gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC), les entreprises peuvent anticiper l'évolution des métiers, optimiser le développement des carrières et renforcer leur compétitivité. Cet outil soutient la gestion des talents, facilite les recrutements ciblés et permet de formaliser des plans d'action pour développer les compétences de manière cohérente avec la stratégie d'entreprise.
Quels sont les principaux objectifs de la cartographie des compétences ?
arrow faqline faq
Les principaux objectifs de la cartographie des compétences sont multiples et stratégiques pour la gestion des ressources humaines (GRH). Elle permet de réaliser un état des lieux détaillé des compétences de vos collaborateurs. Cet outil de gestion aide à anticiper l'évolution des métiers et à adapter les compétences des employés aux besoins futurs de l'entreprise. En soutenant la gestion des carrières et la professionnalisation, elle contribue au développement des compétences, à la mise en place de plans d'action opérationnels, et à la fidélisation des talents.
Comment différencier la cartographie des compétences de celle des métiers et des emplois ?
arrow faqline faq
La cartographie des compétences se concentre sur l'identification et l'analyse des compétences des collaborateurs, essentielles pour la gestion des talents et le développement des ressources humaines. Elle permet de formaliser un état des lieux précis des compétences existantes et nécessaires pour atteindre les objectifs stratégiques de l'entreprise. En revanche, la cartographie des métiers se focalise sur la structuration et l'organisation des différents postes au sein de l'entreprise, facilitant la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et les politiques de mobilité interne. La cartographie des emplois, quant à elle, met en évidence les passerelles entre les postes et aide à anticiper les besoins en recrutement et en formation, soutenant ainsi la gestion des carrières et le développement du capital humain. Ensemble, ces outils RH sont nécessaires pour optimiser les processus de recrutement, la gestion du personnel et l'adaptation des compétences aux évolutions du marché du travail.
Comment la cartographie des compétences peut-elle contribuer à la rétention des talents ?
arrow faqline faq
La cartographie des compétences permet aux responsables RH de piloter efficacement la gestion des carrières et de professionnaliser la gestion des talents en identifiant et en développant les compétences clés des collaborateurs. En offrant des parcours professionnels adaptés et des actions de formation pertinentes, les entreprises anticipent les besoins futurs et augmentent la compétitivité organisationnelle. Cet outil de gestion RH renforce la politique de ressources humaines en valorisant le capital humain, assurant ainsi une meilleure rétention des talents grâce à une gestion proactive des compétences et des effectifs.
Quelles sont les erreurs à éviter lors de la mise en place d’une cartographie des compétences ?
arrow faqline faq
Il est important d'éviter plusieurs erreurs pour réussir une cartographie des compétences. Premièrement, ne pas réaliser un état des lieux précis des compétences actuelles peut compromettre la gestion prévisionnelle de l'emploi. Deuxièmement, négliger l'intégration d'outils de gestion comme les SIRH peut rendre le processus inefficace. De plus, il est important de ne pas sous-estimer l'importance de la gestion des carrières et de l'anticipation des besoins en compétences pour adapter les compétences des collaborateurs aux évolutions métiers. Enfin, ne pas impliquer les représentants du personnel et ne pas formaliser un plan d'action clair peut limiter l'efficacité de cette démarche et nuire à la compétitivité de l'entreprise.
arrow faqline faq

Les derniers articles de blog

Formation interactive

Pourquoi opter pour une formation interactive ?

Découvrez comment booster l'engagement des apprenants et favoriser l'ancrage mémoriel grâce à la formation interactive.

Digital learning

Formation Cybersécurité

Formation en cybersécurité : pourquoi vous n’y échapperez pas ?

Protégez vos données en formant vos collaborateurs face aux cyberattaques.

Digital learning

Mobilité Interne

Maximisez le potentiel de vos talents grâce à la mobilité interne

Maximisez le potentiel de vos talents et réduisez votre turnover grâce à une stratégie de mobilité interne impactante. Définition, avantages et erreurs.

Tendances RH

Les meilleurs contenus de formation pour tous les besoins de vos talents

Vous aussi, faites d’Edflex un réflexe de formation pour mettre à jour les compétences de votre entreprise et vous accompagner face aux changements.