Digital Learning
12/8/2022

Etat des lieux de la EdTech : une tendance mondiale

Découvrez toutes les tendances autour de la EdTech en France et dans le monde. Le guide complet : statistique, start-ups prometteuses…

Edtech

Si la crise sanitaire a eu l’effet d’une véritable bombe dans notre société, elle a également été à l'origine d'un essor sans précédent pour les nouvelles technologies. Les fonds d'investissement  se sont multipliés comme jamais auparavant. De nombreuses nouvelles entreprises et startups proposant des technologies innovantes ont été subventionnées. Et tout particulièrement les technologies de l'éducation, ainsi que les créations de supports pédagogiques innovants, à l’image des 80 millions d’euros levés par OpenClassRooms.

Ces leviers éducatifs innovants s’inscrivent dans un mouvement ultra tendance : la EdTech. Chiffré à 1,3 milliards de chiffres d’affaires en 2021, nous décryptons ce phénomène, placé au premier plan et toujours au cœur de notre actualité.

Définition EdTech

Selon le site web EdTech France, son objectif est de “repenser les apprentissages à l’ère du numérique. L’association EdTech France rassemble tous ceux qui pensent que la technologie peut aider à répondre aux nouveaux défis du paysage numérique, au service des apprenants et des formateurs”.

Cette tendance à vouloir repenser les méthodes d'apprentissage via des technologies éducatives se manifeste entre autres par le développement de l’Intelligence Artificielle (IA) et le machine learning.

Le saviez-vous ? Le machine learning est la capacité à développer des technologies qui apprennent par elles-mêmes, sans avoir besoin de les coder auparavant. Pour ce faire, les développeurs mettent à leur disposition des données pour qu’elles puissent réaliser des tests et trouver la meilleure solution. L’Intelligence Artificielle et le machine learning s’inscrivent dans cette volonté d’aller plus vite grâce à l’exploitation de la Big Data. Les start-ups EdTech qui développent ces technologies sont dites data driven : soit la data avant tout pour développer des solutions innovantes !

La EdTeh regroupe donc des entrepreneurs français de jeunes entreprises qui se lancent dans le projet (un peu fou) de révolutionner l'apprentissage par le numérique. La EdTech rassemble des porteurs de projets innovants. Présents dans des incubateurs et accélérateurs de croissance, ces entrepreneurs côtoient les business-angels et les grands groupes. Leur écosystème tourne autour de l'innovation et de la création, avec pour principal objectif de créer et de révolutionner l'éducation, la formation, la transmission et la reconversion professionnelle.

La EdTech française à l’étranger

De son côté, EdTech France “a pour ambition de démontrer, partout en France, la remarquable contribution du numérique aux pratiques pédagogiques et expériences d’apprentissages et de promouvoir le savoir-faire des entreprises françaises à travers le monde.

Pour y parvenir, il est épaulé par le programme French Tech Hub, qui regroupe des investisseurs (la CCI, le réseau entreprendre et BPI France). Ce programme a pour projet de promouvoir les entrepreneurs français et les startups françaises à l’étranger, du CEO au co-fondateur. Soutenir l’innovation à l’étranger est donc son principal objectif. Les entrepreneurs sélectionnés ont déjà investi en fonds propres pour démarrer leur entreprise et faire émerger des projets pédagogiques innovants.

Ce programme permet d'innover plus rapidement et de limiter les investissements en fonds propres. L’objectif de la French Tech Hub est de proposer des financements, comme le prêt d'honneur ou ****le fonds d'amorçage, en vue de propulser le modèle économique de l’entreprise à l’étranger. La finalité est la création d'une Technopole mondiale.

Une tendance uniquement liée à la crise du Covid19 ?

Durant le Covid19, le gouvernement a fortement encouragé le développement de cours virtuels, où les enseignants et les apprenants échangeaient par visioconférence. Les cours à distance ont gagné rapidement en popularité, même après la crise, car les deux parties y trouvent leur compte : plus de temps libre pour prendre soin de soi, de sa famille, retour à la nature, etc.

Bien qu’aucune date officielle de la sortie du Covid 19 n’ait été annoncée, nous pouvons nous attendre à ce que les enseignements virtuels ne soient pas uniquement considérés comme un simple “geste barrière” contre le virus. Bien au contraire, les supports pédagogiques virtuels sont le nouvel eldorado de nombreuses startups EdTech en France et dans le monde.

Nous le voyons bien à travers les levées de fonds, qui ne cessent de se multiplier. Au mois de mars 2022, un fonds de 100 millions d’euros a été clôturé par Educapital, regroupant des grands investisseurs comme Hachette Livre, BPIFrance, Bayard, etc. Ce fonds à destination des entreprises françaises est, à ce jour**, le plus gros d’Europe.**

Donc NON : la EdTech en France ou dans le monde ne risque pas de s’arrêter à la fin de la crise sanitaire !

Qui sont les acteurs de la EdTech en France ?

La Edtech en France rassemble près de 500 acteurs différents. Selon Olivier Robillart de la société Ted Talks (5), ce secteur est morcelé puisque 70% du chiffre d’affaires est généré par 20 des plus grandes sociétés. La majorité fait partie de la formation professionnelle (53%), dont 40% dans l'enseignement supérieur.

La EdTech en France a levé près de 487 millions d’euros l’an dernier, obtenant la 2e place européenne derrière la Grande-Bretagne (609 millions d’euros).

*En 2021, nous avons ***a eu le plaisir d‘être dans le top 10 des acteurs de la EdTech, grâce à sa levée de fonds de 5 millions d’euros pour révolutionner le e-learning en entreprise. Avec près de 600 000 utilisateurs connectés en 2022 (dont 55% à l’étranger), elle s'inscrit dans un programme d'accélération de sa croissance en tant qu'entreprise innovante.

Les concours de startups en France

La Edtech se place en tant qu’un incubateur et un accélérateur de croissance pour les entreprises innovantes en pédagogie et formation numérique. En tant que tel, la compétitivité est rude car, à l’image de la Silicon Valley, la recherche et le développement sont valorisés à travers des concours d'innovation française. Les lauréats sont tous des entreprises novatrices, aux business-models et business-plan révolutionnaires.

Toute jeune entreprise peut postuler tant que la faisabilité du projet est démontrée. A la clé : la Bourse French Tech, qui valorise la recherche et le développement, pour accompagner l'innovation pédagogique et la formation.

Il existe également le concours EdTech en faveur de la formation professionnelle, accessible à des conditions bien particulières. En effet, les candidats doivent se présenter en binôme et postuler, au maximum, à deux prix.

Qui sont les leaders de la EdTech dans le monde ?

Sans surprise, deux pays s’affrontent en tant que leader de la EdTech dans le monde : la Chine et les Etats-Unis.

La Chine : l’éducation de ses jeunes pousses avant tout

La Chine détient la première place de la EdTech dans le monde, avec plus de 20 sociétés EdTech entrées en bourse dès 2018, pour un total de 2,4 milliards de dollars.

Déjà en avance sur son temps, il faut remonter dans l’ADN de la culture chinoise pour comprendre que c’est logique. En effet, les parents chinois sont les premiers grands investisseurs en termes d’éducation. En moyenne, 7 000 dollars par an et par enfant.

De grandes entreprises EdTech comme Yuanfudao (une application d'aide aux devoirs), ou Zuoyebang (une app éducative à destination des élèves en primaire), expliquent leur bond fulgurant. Les établissements d’enseignement supérieur chinois ont déjà vécu leur transformation numérique, grâce aux technologies et outils numériques.

Cependant, à la différence de l’Europe ou des Etats-Unis, la filière EdTech peine à se faire une place dans la formation professionnelle. Tout simplement parce que ce n’est pas dans la politique de l’entreprise chinoise de former ses salariés à l’aide d’applications ou de sites web dédiés. En Chine, la formation se limite encore sur les bancs de l’école et n’arrive pas à se faire une place dans le monde de l’entreprise…

Cependant, l'essor de ces start-ups éducatives dites K12 (applications visant les 6 à 18 ans) a soulevé des questions autour de la santé mentale des jeunes. En conséquence, le gouvernement chonois a interdit les cours de tutorat le weekend et pendant les vacances scolaires. Une nouvelle qui a fait chuter de 70 à 90% la valorisation des EdTech chinoises. Une affaire à suivre dans les prochaines années, car ces entreprises pourraient être amenées à se tourner vers le monde du travail, comme le font actuellement l’Europe et les Etats-Unis… D’ailleurs, Edflex s’est lancé sur le marché APAC en partenariat avec PERSOLKELLY pour développer la formation professionnelle en Asie.

Les Etats-unis et la EdTech

L'entrepreneuriat est toujours très présent aux Etats-Unis, puisque ce n’est pas une startup EdTech qui se démarque, mais plusieurs projets d'innovation. Le pays des objets connectés s'empare également du marché de l'innovation pédagogique.

Les Etats-Unis ont la seconde place EdTech dans le monde, avec un total d’entreprises EdTech valorisées à 2,3 milliards de dollars. Avec la Chine, cela représente les deux tiers du marché mondial. Entre janvier 2016 et décembre 2020, les EdTech aux Etats-Unis ont été valorisées en ****moyenne +330%. Parmi les licornes, nous retrouvons l’application de langues Duolingo, ou Coursera (un site web dédié aux cours et aux certificats en ligne). Mais Edflex se fait aussi sa place en s’exportant de l’autre côté de l’Atlantique et en marquant les esprits par sa présence au ATD Congress d’Orlando !

Les Etats-Unis ont créé un écosystème favorable à l’émergence d'incubateurs régionaux, d’entreprises dédiées à l'innovation et aux concours de startups. Cependant, seul l’avenir nous dira si ces dispositifs d'innovation seront suffisants pour ravir la première place à la Chine

A retenir sur la EdTech en France et dans le monde

La EdTech est porteuse d'innovation. Elle place au cœur de son projet la robotique, l’IA, les applications, les plateformes d'innovation…. Dans l’optique de stimuler les enseignements pédagogiques et nos méthodes d'apprentissage.

En vue de développer des innovations en dehors des grandes écoles, la fibre digitale est mise en valeur par des porteurs de projet comme des grands groupes. Une jeune entreprise innovante dans le secteur de la formation et de la pédagogie a toutes ses chances d’être mise en relation avec EdTech France.

La French Tech n’a pas fini de faire parler d’elle et combat férocement pour proposer de nouveaux produits chaque année, continuer son accompagnement des entreprises et accélérer la croissance du secteur en France et dans le monde. En bref, le secteur de la EdTech n’a pas fini de faire parler de lui ! 😉

Partager :
Share :
Edflex Team
Team

Obtenez un e-mail par mois sur les dernières actualités de la formation en ligne et les nouveautés chez Edflex.

Get one email per month on the latest e-learning news and developments at Edflex.

On continue?

We continue ?