accompagner et fidéliser ses talents

La Brève RH

Publié le

27

March

2024

March 27, 2024

Comment accompagner et fidéliser ses talents durablement avec la mobilité interne ?

Dans cette interview, Clément Cai, DLM chez Leyton nous partage son expérience de mobilité interne et sa vision sur la VR face à l’IA pour le futur du learning.

Publié par

Manon Cousin Glorieux

Manon Cousin Glorieux

Last modification

Dernière modification

27

March

2024

March 27, 2024

Partager l'article

icon linkedinicon facebook

Newsletter

Ressources associées

 accompagner et fidéliser ses talents

L'engagement des apprenants

Télécharger le guide

Dans notre podcast Learning Club, Clément Meslin, notre CEO, a reçu Clément Cai, Digital Learning Manager de Leyton. Entre Clément(s), ils ont choisi d’aborder le sujet crucial de l’évolution des carrières et la manière dont l’entreprise accompagne ses collaborateurs. Et c’est un gros enjeu dont on parle encore peu : aujourd’hui, les salariés se lancent dans des parcours où ils changeront peut-être 10 fois de métier ! Clément Cai nous partage son avis sur ce défi pertinent pour les organisations.

C’est l’heure des présentations

Clément Meslin, Edflex :

Clément, peux-tu te présenter ? Nous expliquer un peu ton parcours qui a été réorienté je crois. Et nous dire bien sûr quelques mots sur Leyton !

Clément Cai, Leyton :

Je suis diplômé d’ingénierie en énergie environnement à la Sorbonne Université. J’ai d’abord été consultant en énergie chez Leyton. En 2022, j’ai basculé au sein du service RH et ainsi dans la formation.

Leyton, c'est un cabinet de conseil et d'optimisation budgétaire. L’entreprise compte 3000 collaborateurs à l’échelle du groupe et bientôt 700 en France. On est spécialisé dans le secteur de l’énergie (C2E, optimisation de la fiscalité d'énergie, innovation aussi avec le crédit impôt recherche etc), et on réalise également des missions d’externalisation RH.

Le pôle formation chez nous, il est inclus au service RH avec 3 personnes :

  • Cécilia, notre responsable de formation, qui gère toute la partie recueil des besoins de formation, contact avec les organismes de formation pour l'organisation des formations en présentiel,
  • Eunice qui assiste Cécilia dans ses missions,
  • et moi-même, qui vais m'occuper des plateformes digitales dont le LMS, la veille des solutions de formation ainsi que la création des parcours de formation en e-learning et en réalité virtuelle très prochainement.

On entre dans le vif du sujet

mobilité interne

Une belle histoire de mobilité interne

Clément Meslin, Edflex :

Alors tu le disais, tu es passé de consultant en énergie au service RH de l’entreprise. Tu es le parfait exemple de mobilité interne que vous arrivez à mettre en place chez Leyton ! Tu peux nous en dire un peu plus sur comment s’est passé cette transition ? Qu’est-ce qu’on t’a dit quand tu as annoncé que tu ne voulais plus faire de conseil ?

Clément Cai, Leyton :

J'ai fait quand même cinq ans d'études d'ingénieur, pour me rendre compte finalement que l'ingénierie ne me plaisait pas forcément ! À côté de ça, j'avais toujours voulu en faire des vidéos, créer du contenu.

Chez Leyton, on a la chance de prendre la température 2 fois par an auprès de nos collaborateurs. On a l'entretien de performance en chaque fin d'année et les entretiens annuels qui se déroulent en juillet. Donc 2 fois par an, on peut demander à tous les collaborateurs leur souhait de mobilité, leur souhait d'évolution.

C’est dans ce cadre là que j’ai parlé de mon projet. J’ai développé des compétences de montage pour des projets personnels et je voulais vraiment les exploiter au sein de mon entreprise. Donc j’ai demandé à créer du contenu pour notre LMS. La mobilité interne a été approuvée par le service RH et 3 mois plus tard je commençais déjà ma passation sur mes comptes de consultant. Ca a été très rapide !

Focus sur le plan de formation

Clément Meslin, Edflex :

Je trouve que c’est une belle réussite cette histoire ! Un bon moyen d’agir pour la rétention des talents, qui est un combat pour toutes les entreprises. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur votre stratégie au global ?

Clément Cai, Leyton :

Mon cas n’est pas isolé chez Leyton. Mon manager aussi, c'était un ancien commercial. Il a fini au service RH. On a des managers ino qui sont passés à l'énergie. On a des juristes qui sont devenus commerciaux. Voilà, on a vraiment une très grande transversalité chez Leyton.

Pour le plan de formation, il est lancé dès l’arrivée du collaborateur. Chaque mois, le service RH organise un séminaire d'intégration sur deux jours. On accueille tous les nouveaux entrants du mois et chaque directeur vient présenter ses activités. On a une présentation des outils, on partage les meilleures pratiques…

Les collaborateurs sont tout de suite inscrits sur notre plateforme LMS pour pouvoir monter en compétence sur leur métier et sur des formations qu'on qualifie de fortement recommandées comme la RGPD, l'éthique, la RSE et sur tous nos produits.

Clément Meslin, Edflex :

Comment vous combinez les formations dans votre organisation ?

évolution professionnelle

Clément Cai, Leyton :

Les collaborateurs montent en compétences en autonomie grâce à l'e-learning, qui ne vient pas remplacer les formations avec leur manager, mais vraiment comme complément. On ouvre aussi l'accès à Edflex pour la formation continue, un abonnement premium à Busuu pour l'apprentissage des langues, des formations en réalité virtuelle tous les lundis après-midi…

Et pour finir, on a aussi le recueil des besoins dont je parlais juste avant. C'est que chaque année, après les entretiens annuels, on demande aux collaborateurs leurs attentes en termes de formation, pour qu'ils puissent se projeter et pour qu'ils puissent développer les compétences qu'ils souhaitent.

Clément Meslin, Edflex :

Et alors quelles sont les prochaines étapes ? Qu’est-ce que vous avez prévu pour faire évoluer ça ?

Clément Cai, Leyton :

Là, on a musclé énormément la partie coaching des collaborateurs, notamment pour les hauts potentiels, parce qu'en fait, on juge qu’ils sont très bons sur leur métier, donc on va pas leur apprendre énormément de choses.

Par contre, on peut les aider à grandir sur leur plan personnel et leur plan professionnel. Voilà, on va les habiliter, leur permettre de connaître leur valeur, leurs forces et faiblesses et de pouvoir se réaliser personnellement. Du coup, là, on propose des coachings pour qu'ils puissent identifier leur motivation et s'épanouir sur leur travail.

Le futur de la formation

Clément Meslin, Edflex :

Quand je te posais la question “c'est quoi le futur de la formation selon toi, Clément ?”, contrairement à beaucoup d'autres, tu ne m'as pas dit l'intelligence artificielle, Chat GPT, l’IA générative. Tu m'as répondu “la réalité virtuelle”. Est-ce que tu peux nous en dire un petit peu plus ?

Clément Cai, Leyton :

Oui, pour pour moi, le futur de la formation, c'est la réalité virtuelle et pas forcément l’IA.

la réalité virtuelle

L'IA je pense, ça donne envie, elle fait le travail à notre place, c'est vraiment l'idée aujourd'hui.

Mais non, pour moi, le futur de la formation, c'est vraiment la réalité virtuelle. On est plongé dans un environnement où on peut pratiquer, qui est coupé du reste du monde, où on est concentré et qui est vraiment dédié à la formation et juste la formation.

Pour moi, ça, c'est vraiment optimal en termes de formation : on s'affranchit de toutes les contraintes qu'on peut avoir sur son bureau, dans une salle de classe, on est en autonomie, on on a l'environnement parfait, on a la mise en situation parfaite, on a les réponses et les feedbacks qui sont déjà pré-enregistrés… Pour moi, il y a vraiment rien de mieux en termes de formation.

Clément Meslin, Edflex :

Je vais me faire l'avocat du diable, mais il y a deux trois ans, j'ai testé les casques de réalité virtuelle : ça fait mal à la tête, c'est pas agréable, et au-delà du fait que c'est sympa, j'ai jamais trouvé que c'était extraordinaire. Qu'est ce qui pourrait nous rassurer sur le fait que la réalité virtuelle, c'est vraiment l'avenir ?

Clément Cai, Leyton :

Alors du coup, maintenant les casques sont équipés de réalité mixte. Il y a maintenant des caméras qui permettent de revenir dans le monde réel tout en maintenant le casque. On peut jouer une formation, repasser dans une vue classique avant de relancer une formation.

Les avantages de la VR pour moi c'est le fait qu'on puisse faire des simulations parfois complexes et dangereuses, sans avoir à s'exposer les formations. On peut à la fois les faire en synchrone ou asynchrone. On peut voir le formateur en présentiel discuter avec lui et ensuite rebasculer sur la démonstration.

On apprend sans avoir à mobiliser beaucoup de matériel, on peut faire apparaître des écrans en face de soi. Par exemple, si on est à son bureau, on a plus besoin d'acheter trois écrans : on peut directement avoir trois écrans en face de nous.

On est en capacité de proposer des formations innovantes, qui sortent de l'ordinaire. On n’est plus limité par le format classique. On peut inventer des choses qui n'existent pas grâce à des environnements virtuels et faire des scénarios qui n'existaient pas dans la dans la vraie vie pour pouvoir faire des formations plus impactantes.

Découvrez l’intégralité de l’interview de nos deux Clément dans notre podcast Learning Club !

Un nouvel épisode toutes les deux semaines sur les enjeux RH et formation avec des invités d’exception.

Manon Cousin Glorieux

Manon Cousin Glorieux

-

Content Manager

icon facebookicon linkedin

Passionnée par la rédaction depuis toujours, j’ai trouvé chez Edflex l’environnement idéal pour mettre ma créativité au service de vos besoins ! Retrouvez-moi dans la newsletter mensuelle pour un condensé de bonnes pratiques sur la formation en ligne.

#FAQ

Et vous vous demandez...

arrow faqline faq
arrow faqline faq
arrow faqline faq
arrow faqline faq
arrow faqline faq
arrow faqline faq

Les derniers articles de blog

Jeux de la formation

Edflex déclare ouverts les jeux de la formation

Mettez en avant votre offre de formation cet été en proposant les jeux de la formation !

Curation

Semaine QVCT

Sélection Edflex : 5 ressources pour préparer votre semaine QVCT

5 contenus sélectionnés par nos experts à partager sans modération à vos collaborateurs !

Curation

Nouvelles technologies

Nouvelles technologies et formation : vers une nouvelle ère d’apprentissage

Obsolescence des compétences, formation continue, évolution des métiers : les défis & opportunités des nouvelles technologies dans la formation professionnelle

Digital learning

Les meilleurs contenus de formation pour tous les besoins de vos talents

Vous aussi, faites d’Edflex un réflexe de formation pour mettre à jour les compétences de votre entreprise et vous accompagner face aux changements.