Validation des acquis et de l’expérience

Tendances RH

Publié le

18

August

2023

August 18, 2023

Comment la validation des acquis et de l’expérience est-elle un tremplin pour l'évolution professionnelle ?

Retour sur la VAE, ses avantages, qui peut en bénéficier, les étapes de la demande, mais aussi les défis à relever pour la réussir.

Publié par

Last modification

Dernière modification

12

June

2024

June 12, 2024

Partager l'article

icon linkedinicon facebook

Newsletter

Ressources associées

Validation des acquis et de l’expérience

Télécharger le guide

Durant leur parcours professionnel, de nombreux collaborateurs acquièrent de solides compétences et connaissances professionnelles. Grâce à elles, leur expertise peut parfois aller bien au-delà des diplômes qu’ils ont en leur possession. Dans ce cas, l’idéal est de faire une Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE). Ce processus est un moyen très efficace d’accélérer sa carrière professionnelle en démontrant son savoir-faire et en obtenant les diplômes ou titres professionnels correspondants. 

Pour vous aider à en savoir plus sur la VAE, nous vous présentons cette procédure, les étapes incontournables, ses avantages, mais aussi les défis à relever pour la réussir. Vous pourrez ainsi découvrir comment celle-ci peut être la clé de la réussite professionnelle.

Qu’est-ce que la validation des acquis et de l’expérience ? 

Validation des acquis et de l'expérience

La VAE ou Validation des Acquis et de l’Expérience est un dispositif qui existe depuis 2022 dans l’hexagone. Elle permet à toute personne engagée dans la vie active de faire reconnaître son savoir-faire. En effet, via une procédure de validation, le candidat peut obtenir un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnelle correspondant à son niveau de connaissances. 

Faire une VAE est donc bien différent de suivre un cursus de formation classique. Ne reposant pas sur ce qui a été appris lors de la scolarité du demandeur, la validation dépend au contraire de l’expérience acquise au cours de la vie professionnelle, mais aussi d’activités bénévoles, syndicales ou personnelles.

Ainsi, faire une demande de VAE peut aider le demandeur à : 

  • Faire reconnaître des compétences professionnelles afin de la mettre en cohérence avec la fiche de poste ; 
  • Améliorer la corrélation entre le CV du candidat et son niveau de responsabilité au sein d’une entreprise ; 
  • Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle pour accompagner l’évolution professionnelle ; 
  • Poursuivre ou réorienter son projet professionnel en changeant d’emploi ; 
  • Obtenir un certain niveau de qualification permettant d’accéder à une formation ou s’inscrire à un concours.

Si la VAE est une opportunité à saisir, il est toutefois important de souligner qu’il ne s’agit pas d’une simple conversion de l’expérience professionnelle en diplôme. Il s’agit au contraire d’un processus qui peut être exigeant pour le demandeur, car plusieurs étapes doivent être suivies scrupuleusement. De plus, il est nécessaire de défendre sa validation auprès d’un jury.

Quels sont les avantages d’une VAE ? 

Avantages d'une VAE

Lancer un processus de validation des acquis et de l’expérience présente de sérieux atouts pour le demandeur : 

  • Reconnaissance des compétences acquises : En premier lieu, la VAE permet une reconnaissance officielle des connaissances et compétences développées dans le cadre de l’expérience professionnelle antérieure et/ou actuelle ; 
  • Développement personnel : La démarche de validation impose de réfléchir à sa situation professionnelle, ses compétences, ses réalisations et ses forces, ce qui est idéal pour gagner en confiance en soi et devenir acteur de son parcours professionnel ;
  • Économies de temps et d’argent : Grâce à la VAE, le candidat n’a pas besoin de suivre une formation longue et coûteuse au sein d’une formation traditionnelle. Il peut ainsi gagner du temps et obtenir rapidement une reconnaissance de l’expertise ;

{{cta-optimiser-depenses-de-formation="/cta"}}

  • Flexibilité importante : La diversité des parcours de validation des acquis et de l’expérience permet d’en trouver un qui correspond aux besoins et aux contraintes personnelles du demandeur ;
  • Opportunités de carrière : Accélérateur de carrière, le processus de VAE permet d’accéder à des postes plus élevés, changer de secteur ou obtenir une meilleure rémunération.

Qui peut faire une demande de validation des acquis et de l’expérience ? 

Demande de VAE

L’une des forces de la VAE est d’être accessible au plus grand nombre. En effet, il s’agit d’un dispositif ouvert à tous, quel que soit l’âge, le niveau de formation ou le statut. L’une des seules obligations est d’être engagé dans la vie active depuis au moins un an. De plus, le demandeur doit pouvoir justifier d’une expérience en lien direct avec le diplôme ou titre professionnel visé par la VAE.

Si ces conditions sont remplies, les catégories suivantes de candidats sont éligibles à la validation des acquis et de l’expérience : 

  • Les salariés : Pour faire reconnaître une expertise, changer de poste ou demander une hausse de salaire, les salariés peuvent faire une demande de VAE ;
  • Les non-salariés : Tous les entrepreneurs, artisans ou travailleurs indépendants ont le droit d’obtenir une certification pour faire reconnaître leur savoir-faire ; 
  • Les demandeurs d’emploi : Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de la VAE pour valoriser leur expérience professionnelle et améliorer leur employabilité ; 
  • Les bénévoles : Les bénévoles justifiant d’une expérience d’au moins 3 ans dans un domaine en rapport direct avec le diplôme visé ont droit à la VAE. (Associations Gouv, La validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAE), 2016)

Ainsi, quel que soit le projet ou le parcours professionnel, la VAE peut être une chance pour évoluer personnellement et professionnellement.

Le processus de validation des acquis et de l’expérience

La procédure de VAE est relativement complexe. Pour cette raison, il est recommandé de bien la planifier. Différentes étapes sont dans tous les cas incontournables.

Étape 1 : Préparation et recueil d’informations

La première chose à faire est de se renseigner auprès d’un centre de conseil dédié à la VAE. Le candidat peut alors identifier la certification la plus appropriée en fonction de son parcours professionnel et de ses objectifs. Chaque certification a ses propres exigences, il est donc important de consulter le référentiel de compétences associé ainsi que les modalités d’évaluation.

Étape 2 : Constitution du dossier de VAE

Dossier de validation des acquis et de l'expérience

La seconde étape est de vérifier l’éligibilité de la candidature en complétant un formulaire sur les sites du ministère du Travail, du plein emploi et de l’insertion, du service public ou de la VAE. Une fois ce formulaire complété, il est nécessaire de l’envoyer à l’organisme certificateur accompagné des pièces justificatives demandées. Un conseiller en VAE peut accompagner le demandeur lors de cette étape pour mettre toutes les chances de son côté.

Étape 3 : Prise en compte des recommandations

Si le dossier est jugé recevable, quelques recommandations peuvent être transmises au demandeur. Cela arrive si quelques lacunes sont identifiées au regard du référentiel. La meilleure solution est alors de suivre une formation personnalisée pour acquérir les compétences demandées.

Étape 4 : Préparation à la validation

Préparer une VAE

Ensuite, il est nécessaire de se préparer activement à la validation, seul ou accompagné. L’aide peut porter aussi bien sur la constitution du dossier de validation que sur l’entretien avec le jury. Cet accompagnement est payant, mais peut être pris en charge selon la situation personnelle du candidat. Pour finaliser la VAE, le demandeur devra passer devant un jury qui pourra accepter ou refuser la demande, mais aussi demander des informations complémentaires voire le suivi d’une formation complémentaire.

Les défis à relever pour une VAE réussie

Les défis de la VAE

Si la VAE est une opportunité à saisir, certaines difficultés peuvent entamer la motivation des candidats. Du dépôt du dossier à l’examen du dossier en passant par la formation professionnelle complémentaire, le processus peut être long et relativement stressant.

Ainsi, pour atteindre son objectif, tout demandeur devra passer outre les défis suivants

  • Complexité administrative : La première difficulté est de réussir à remplir correctement les documents et comprendre les exigences spécifiques de chaque certification ; 
  • Manque de temps : Le recueil d’informations, la constitution du dossier ou l’entretien avec le jury sont autant de tâches chronophages qu’il est nécessaire de placer dans son emploi du temps ;
  • Coût de la VAE : Il est important d’évaluer en amont le coût total de la validation des acquis et de l’expérience qui peut représenter un certain investissement ; 
  • Incertitude du résultat : Enfin, le dernier défi est de passer toutes les étapes sans avoir de certitude sur l’attribution de la certification.

Ces défis ne doivent pas être rédhibitoires. Ils démontrent toutefois l'importance d’une bonne préparation pour réussir un processus de VAE.

Un dispositif incontournable pour valoriser son expérience

Réelle opportunité pour tous ceux qui désirent faire valoir leur expérience professionnelle, la VAE est aussi un processus complexe. Pour atteindre ses objectifs, il est nécessaire de relever de nombreux défis tant en termes administratifs que financiers. Toutefois, ceux qui réussissent à obtenir leur diplôme ou leur certification peuvent évoluer professionnellement, exiger une meilleure rémunération voire changer de métier. Le jeu en vaut donc la chandelle ! 

-

icon facebookicon linkedin

#FAQ

Et vous vous demandez...

Comment obtenir une validation des acquis de l’expérience ?
arrow faqline faq
Tout candidat à la VAE doit remplir un dossier qui est ensuite évalué par un jury. Un entretien entre le jury et le candidat fait partie intégrante du processus de validation. Suite à l’évaluation, le jury peut décider de valider en totalité ou en partie le diplôme visé par le demandeur.
Est-ce que la VAE est payante ?
arrow faqline faq
La VAE peut occasionner certains frais. Leur montant dépend de nombreux facteurs tels que l’organisme certificateur, le diplôme visé ou la situation personnelle du candidat à la VAE. Ces frais peuvent concerner des frais d’inscription aux écoles, des frais d’accompagnement, des frais annexes ainsi que des frais de validation.
VAE et VAP : Quelles différences ?
arrow faqline faq
La VAPP (Validation des acquis professionnels et personnels) offre l’opportunité de faire des études dans l’enseignement supérieur sans avoir les titres ou diplômes requis. La VAE (Validation des acquis et de l’expérience) permet d’obtenir un diplôme sans avoir besoin de reprendre les études.
arrow faqline faq
arrow faqline faq
arrow faqline faq

Les derniers articles de blog

Jeux de la formation

Edflex déclare ouverts les jeux de la formation

Mettez en avant votre offre de formation cet été en proposant les jeux de la formation !

Curation

Semaine QVCT

Sélection Edflex : 5 ressources pour préparer votre semaine QVCT

5 contenus sélectionnés par nos experts à partager sans modération à vos collaborateurs !

Curation

Nouvelles technologies

Nouvelles technologies et formation : vers une nouvelle ère d’apprentissage

Obsolescence des compétences, formation continue, évolution des métiers : les défis & opportunités des nouvelles technologies dans la formation professionnelle

Digital learning

Les meilleurs contenus de formation pour tous les besoins de vos talents

Vous aussi, faites d’Edflex un réflexe de formation pour mettre à jour les compétences de votre entreprise et vous accompagner face aux changements.