Digital Learning
4/11/2022

Hard skills : les bénéfices pour l'entreprise de demain

Découvrez l’intérêt des hard skills en entreprise avec Edflex ! Article de fond avec la définition des hard skills, des exemples VS les soft skills.

Hard Skills

Le baromètre RH 2022 de Julhiet-Sterwen indique que 78% des répondants ont le sentiment de bien connaître les soft skills. Une statistique qui monte à 96% du côté des chargés de recrutement ! Si 64% des recruteurs ont tendance à faire passer des tests psychométriques pour évaluer les soft skills, qu’en est-il des hard skills ? Ces derniers ne sont pas souvent cités et pourtant, ils sont impératifs pour trouver la perle rare lors d’un processus de recrutement, comme évaluer ses collaborateurs.

Définition des hard skills

La définition des hard skills est assez simple. Selon Ionos, ce sont“ toutes les compétences que l’on peut acquérir par apprentissage et que l’on peut appliquer de manière active. Les hard skills sont faciles à prouver ou à démontrer.”

Entre autres, les hard skills sont des compétences détenues par le collaborateur car il a été formé sur le sujet par autrui, ou en tant qu’autodidacte. Les hard skills, par définition, ne sont pas que des compétences techniques ou académiques, car l’apprentissage se poursuit lors de la vie professionnelle.

Les hard skills sont liées à la montée en compétences lors d’une prise de poste (manager, directeur, etc.), où de nouvelles compétences professionnelles ont été acquises au fur et à mesure. Ces nouvelles compétences sont bien entendu valorisées auprès du recruteur lors d’un entretien d'embauche, de son entretien annuel ou lors d’une demande d’augmentation de salaire.

Exemples de hard skills : mettre en avant ses qualités rédactionnelles (certificat Voltaire), maîtrise d'un logiciel ou de logiciels informatiques (suite Photoshop, Pack Office…), langages de programmation, aptitudes et compétences acquises dans le cadre d’une grande école de commerce, expert en réseaux sociaux, etc. Évaluer les hard skills est donc possible !

Soft skills VS hard skills

Toujours selon le site Ionos, “Les soft skills représentent quant à elles les aptitudes et les qualités personnelles”. Les soft skills valorisent avant tout des compétences personnelles, acquises dans le cadre de vie personnelle comme professionnelle.

Ce sont avant tout des compétences comportementales, considérées comme des compétences transversales nécessaires pour se positionner sur un poste. En tant que DRH par exemple, il faut avoir le goût du challenge pour trouver la perle rare, savoir diriger des équipes, être persévérant, etc.

Exemples soft skills : capacités personnelles (autonomie, réactivité, etc.), bonnes qualités relationnelles au travail, savoirs-être naturels, etc. Ce sont donc avant tout des qualités humaines qui sont recherchées ici. Valoriser ses qualités humaines et relationnelles est donc tout aussi indispensable que valoriser ses qualités professionnelles.

Mad skills VS Hard skills

Avez-vous déjà entendu parler des mad skills ? Aussi dénommées comme des “compétences folles”, ou des “compétences loisirs”, elles sont prises en compte par les recruteurs. La définition des mad skills est simple également : elle désigne la mise en valeur d’une compétence par la pratique récurrente d’un sport ou d’un hobby.

Exemple de mad skills : La pratique de danse classique démontre le goût pour le challenge et d’une certaine ténacité, au vu de l’exigence du sport. Le foot ou le rugby sont des sports collectifs, où il faut savoir utiliser ses compétences pour être autonome comme jouer en équipe. Faire partie d’un groupe de musique est également un atout : composer avec une équipe, tenir un projet ou des objectifs (création de chansons, gérer sa production musicale et ses parutions sur scène, etc.).

Hard skills en entreprise : quel intérêt ?

Les hard skills sont utiles au quotidien. Nous vous expliquons l’intérêt de mettre en avant, en plus des aptitudes humaines, de bonnes compétences techniques, via différents scénarios et types de poste.

Pour un recruteur

Identifier les compétences clés permet au recruteur de gagner du temps lors de sa sélection de compétences pour le poste. Les compétences techniques spécifiques attendues permettent de réaliser un premier tri, avant de se pencher sur un type de compétence (relationnel, qualité recherchée, etc.). De plus, un recruteur doit vérifier que les candidats ont les compétences recherchées par les employeurs lorsqu'il publie une offre d'emploi.

Edflex vous accompagne sur le développement des hard skills dans vos équipes. Grâce à nos contenus de formation sélectionnés par nos experts, vous et vos collaborateurs développez de nouvelles compétences. Retrouvez une sélection spéciale autour des hard skills pour vous donner un aperçu de notre expertise :

Pour un candidat à un poste

Le candidat en recherche d'emploi quant à lui, peut déduire quelles sont les compétences techniques qu’il doit posséder avant de passer en entretien. Il sait qu'il doit mettre en valeur des qualités humaines , ainsi que des qualités recherchées par l’employeur.

En parallèle, lors de l’entretien, le candidat peut démontrer qu’il dispose des compétences nécessaires et expliquer comment il a pu développer des qualités techniques lors d’un projet professionnel : leadership, travail d’équipe, coaching, esprit d’équipe, faire preuve d'adaptabilité, intelligence émotionnelle, empathie, bonne capacité à travail, gestion du stress, etc. Naturellement, les soft skills sont liées à votre personnalité.

Pour un manager

Lors d’un entretien trimestriel ou annuel, le manager peut faire passer une évaluation des compétences, en prenant en compte les compétences humaines liées à un projet. Le développement des compétences en entreprise est central auprès des membres de son équipe. Mettre en valeur ses compétences dans le cadre d’une expérience professionnelle réussie permet de mieux cerner les qualités et compétences de chacun.

Il n’est pas rare cependant que les hard skills ne suffisent pas toujours pour évoluer sur son poste. Des compétences importantes peuvent être attendues. Il ne faut pas oublier d'enrichir ses compétences déjà détenues, via la formation professionnelle.

Développer les compétences d’un membre de votre équipe, c’est encore plus de connaissances et de compétences utiles pour l’entreprise. C’est également plus de motivation, avec un poste qui est rafraîchi et de nouvelles missions en perspective. Acquérir des compétences techniques, c’est donc également limiter le turn-over ou le blow-out !

Pour un collaborateur

Avoir des compétences techniques, c’est bien. Mais il faut également que le collaborateur ait conscience quelles compétences sont acquises, des compétences les plus recherchées pour évoluer. Posséder une compétence n’est pas suffisant, il faut  l’enrichir.

Pour gagner du temps, établir un référentiel de compétences permet de s’autoévaluer sur des compétences différentes, de connaître les qualités acquises de celles à développer, ou des compétences mobilisées au quotidien. Évaluer vos compétences est le meilleur moyen d'acquérir les compétences requises pour obtenir le poste convoité. Entre autres, vous augmentez votre employabilité en entreprise aux yeux des recruteurs et de la direction de l’entreprise.

Pourquoi et comment upgrader ses hard skills ?

Les hard skills, c’est détenir les compétences clés nécessaires pour obtenir le poste de ses rêves. Dresser une liste des compétences détendues (liste hard skills et soft skills) et avoir la preuve de compétences acquises, c’est s’ouvrir à de nouvelles perspectives professionnelles. Demandez-vous quelles sont les compétences les plus demandées et si un autre collaborateur possède toutes les compétences. Quelles sont vos chances ?

Booster ses hard skills en six leçons

Pour booster ses hard skills, nous conseillons de réaliser les étapes suivantes :

  1. Établir vos différents domaines de compétences. Quels sont vos atouts ? Quels sont les points bloquants pour votre parcours professionnel ? Considérez-vous qu’il vaut mieux avoir de solides compétences ou les diversifier le plus possible ?
  2. Différencier vos types de compétences par thématique. Un simple tableau est suffisant pour séparer vos compétences. Par exemple, un tableau pour vos compétences linguistiques, informatiques, en marketing, etc. Le terme hard skill sous-entend que ce sont des compétences rares et précieuses, ne l’oubliez pas !
  3. Hiérarchiser entre les compétences à travailler en haut du tableau, des compétences qui ne sont plus à prouver en bas. Une description des compétences permet de faire le point sur vos forces et vos faiblesses.
  4. Déterminer quelles sont ses connaissances et ses compétences les plus attendues sur le marché, ou de la part de votre employeur pour évoluer. Pensez à valoriser vos qualités en parallèle, pour mieux préparer votre entretien.
  5. Établir des objectifs parmi les rubriques de compétences à travailler : quelle sera votre compétence forte ? En combien de temps allez-vous l’acquérir, ou via quel projet professionnel ?
  6. Établir un programme de formation personnel, ou préparer sa demande de formation professionnelle continue pour gagner en puissance. Ce programme doit être réalisable, marqué par différent sprint d’apprentissage (un peu comme un diagramme de Gantt), afin de développer un profil de compétences cohérent avec vos objectifs.

A retenir sur les hard skills !

Le recruteur doit lister toutes les compétences attendues, ou LA compétence importante qu’il attend chez les candidats. De son côté, le candidat doit garder en tête qu’avoir des connaissances techniques n’est pas suffisant pour briller en entretien. Des compétences utiles, ou des compétences douces, sont attendues pour se différencier et marquer les esprits.

Astuce pour votre futur entretien d'embauche => un manque de compétences techniques peut être pallié facilement. Mettre en avant ses compétences via des expériences professionnelles peut faire la différence avec des candidats possédant les compétences requises.

Mettre en avant vos skills sur votre CV et lettre de motivation est indispensable pour obtenir un entretien. N’oubliez pas également les compétences et les qualités de votre projet professionnel (compétences relationnelles, qualités interpersonnelles, qualités humaines et relationnelles…). Il faut jouer sur les compétences les plus importantes du poste pour “faire mouche” du premier coup. Votre CV doit être à la hauteur des hard skills que vous mettez en valeur. Vous savez faire preuve de créativité ? Adaptez le design de votre CV au poste. Le tout est d’avoir un CV et une lettre qui mettent en lumière vos compétences techniques et humaines, pour réussir votre approche de séduction auprès du recruteur.

01
02
03
Share :
Edflex Team

Obtenez un e-mail par mois sur les dernières actualités de la formation en ligne et les nouveautés chez Edflex.

Get one email per month on the latest e-learning news and developments at Edflex.

On continue?

We continue ?